Le Dinoblog

La paléontologie dans tous ses états, par l'équipe du musée des dinosaures

Danonino est-il un dinosaure ?

Le 20 mars 2017 par Jean Le Loeuff

« Pour Danone, la poule aux œufs d’or est un dinosaure bleu. C’est grâce à Dino, la mascotte de son yaourt Danonino, que le numéro 1 mondial des produits laitiers pour enfants a regonflé ses bénéfices l’an dernier. » C’est ce que nous apprend une récente livraison du Canard Enchaîné, célèbre volatile qui ne se contente pas d’inspecter les petites manies pas très catholiques de quelques politiciens sur le retour. Le Canard raconte que l’ONG Foodwatch, probablement constituée d’observateurs de nos habitudes alimentaires, a lancé une pétition contre Danone afin que la célèbre marque cesse d’induire les consommateurs en erreur. Pourquoi ? Parce que « sur l’emballage du yaourt figurent en gros, à côté du petit dinosaure, des pêches, des abricots, des fraises, etc. alors qu’il n’y a pas l’ombre d’un fruit dans le laitage ».

 

Le petit dinosaure de Danone

Alors certes « l’étiquetage d’un aliment ne doit pas suggérer la présence d’un ingrédient qui est en réalité absent ». En fait c’est bourré d’arômes artificiels et c’est pour ça que c’est bon. Pour les lecteurs un peu dépassés, les Danoninos sont les anciens Petits Gervais de votre enfance, enfin des petits suisses, quoi !) et Foodwatch fait sans doute son boulot en levant ce lièvre. Mais sans vouloir défendre Danone (à tout hasard la Fondation Danone peut adresser un chèque du montant qu’elle souhaite à l’association Dinosauria et pourra même en déduire les 2/3 de ses impôts ladite association étant d’intérêt général…) je signale qu’il y a surtout un gros dinosaure bleu avec un mufle jaune et une mèche bleue sur l’étiquette, et que si l’on suit le raisonnement de l’ONG les mômes et leurs parents risquent surtout de penser qu’il sont en train de tortorer un produit à base de concentré de dinosaure.

Y a-t-il des dinosaures dans Danonino ? (dessin de Wozniak dans Le Canard Enchaîné du 1er mars 201

Mais de quel dinosaure parle-t-on ? Ou si l’on préfère quelle est la position phylogénétique de Danonino ? Sans doute par mimétisme avec le produit qu’il vend Danonino a un peu une tête de vache : mufle proéminent, petit toupet assez donaldtrumpien mais en bleu au-dessus des yeux : la tête n’a strictement rien de dinosaurien à première vue. En regardant mieux on se dit qu’en fait ce machin jaune est un bec, bon sang mais c’est bien sûr. Pas vraiment un bec de canard, plutôt un bec… de vache ? Pour le reste du corps l’animal (mais est-ce bien un animal ?) est représenté d’une manière très anthropomorphe, droit sur ses deux pattes, les mains sur les hanches et une assez longue queue filant vers la gauche, seul caractère assez dinosaurien du monstre. Ah, les mains ont 4 doigts dont un pouce opposable, les pieds étant tridactyles. Pieds triactyles et mains tétradactyles, dans la vraie vie ça veut dire stégosaure ou ornithopode ou même théropode un peu archaïque (les théropodes perdent des doigts des mains au cours de leur évolution) ; la terreur des pots de yaourt étant manifestement dépourvue de toute plaque osseuse n’est pas un thyréophore, exit donc le stégosaure. L’absence de dents empêche probablement l’abominable créature des laitages d’être un théropode. Par élimination le monstre du fromage blanc serait donc un ornithopode comme son curieux bec le laissait entrevoir. Aller plus loin dans l’identification comporte des risques : iguanodontoïde ? Hadrosaure ? A la cantine du musée des dinosaures, un midi qu’on déjeunait au soleil, mes brillants collaborateurs m’ont fait remarquer que le dino de Danone ressemble beaucoup à un autre dinosaure célèbre, le fameux Denver. Or Denver, ai-je appris grâce à Wikipedia, n’est autre qu’un Corythosaurus, donc un hadrosaure.

Position phylogénétique de Danonino, groupe frère de Denver, avec le Lapin blanc d’Alice au Pays de Merveilles en outgroup.

Entre prolos, on peut s’entendre : Danone a ainsi confié à Disney, nous apprend le Figaro, le soin de fabriquer des dessins animés à la gloire de la terreur du lait caillé.

Alors tout ça pour dire que les bananes on s’en fout (d’ailleurs elles sont fort bien représentées ces bananes) mais Danone répand aussi à travers sa créature nombre d’erreurs abominables paléontologiquement parlant : nous serons magnanimes et ne lancerons point de pétition contre le monstre du goûter aux bons arômes industriels. Dano est au dino ce que Donald est au canard, mais au fond, on s’en fout. Ca nous promet juste de nouvelles générations d’enfants infichus de dessiner un dinosaure correctement, on n’est pas prêts d’arrêter de râler.

 

 

 

 

Facebook Twitter Email

Publié dans : Nouveautés

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

6 Réponses pour “Danonino est-il un dinosaure ?”

  1. Cat shilova dit :

    Après cette très brillante démonstration, pertinente, convaincante, et tout et tout, je vous promets de ne plus jamais manger de Danone, même s’il y a de vrais morceaux de dinosaures dedans. Faut respecter la science, quoi, zut!

  2. Julien dit :

    Excellent article ! Bravo et merci pour cette réflexion lactée. !

    • Mammeri dit :

      J’aime,
      Merci bien. Après cette belle illustration et cette description bien soignée, je pense que les dinosaures ont, comme même, de beaux jours devant eux. Espérant que le géant industriel fasse des efforts et encourage les amoureux des dinosaures à partager leur plaisir avec des enfants.

  3. GINER Stephen dit :

    Magnifique article, j’adore l’arbre phylogénétique !!

  4. Horst GODICKE dit :

    Donald T. dirait: Fake news – let’s make mankind stupid again !

  5. evelyne Blomme dit :

    Trop drôle.

    Merci .
    Votre blog est un vrai moment de détente et de connaissance.

Laisser une réponse