Le Dinoblog

La paléontologie dans tous ses états, par l'équipe du musée des dinosaures

Catégorie : Mammifères fossiles

Planeurs à poil du Jurassique

Trois Mammifères planeurs d’âge Jurassique (160 ma) découverts en Chine dans les Provinces de Liaoning et Hebei viennent de nous être révélés (1, 2, 3). Ils sont donc plus anciens que le Volaticotherium d’âge Crétacé (125 ma) décrit voici une dizaine d’années (4). Décidément, les Mammifères de ces temps souvent qualifiés de primitifs avaient des aptitudes aussi inattendues que remarquables. D’autant que c’est probablement de nuit ( http://www.scilogs.fr/histoires-de-mammiferes/mammiferes-dinosaures-nuit-jour/) que ces petites bêtes poilues à sang chaud s’élançaient dans les airs pour soit gagner les futaies et se nourrir de bourgeons, de fruits frais ou graines, soit rejoindre un partenaire et se reproduire, à moins que tout simplement ce fut pour se baguenauder en prêtant oreille au doux (?) ronflement des Dinosaures à écailles ou plumes assoupis à leurs pieds, et dont ils n’avaient à cette heure rien à craindre. Lire plus…

Facebook Twitter Email

C’est dans un coin désolé du Bassin de Pisco, au Pérou, que vient d’être mis au jour l’ancêtre des Baleines à fanons. Le fossile gisait dans des dépôts de rivage du Priabonien (34,4 ma). Pourvu de nageoires antérieures et de pattes arrières rudimentaires, l’animal possédait un museau de dauphin armé de courtes dents coniques espacées. Il débusquait à grand coups de ce butoir les raies et céphalopodes dissimulés dans les sables des fonds marins pour s’en repaître. De fait, il tamisait au travers de son râtelier les proies cueillies lors de ses plongés, comme aujourd’hui le pratique les baleines qui engouffrent et filtrent plancton et krill grâce à leurs fanons. On l’a nommé Mystacodon selenensis : animal qui porte moustaches (les fanons) et dents et fréquentait la Plage de la Lune, près de Pisco (1). Lire plus…

Facebook Twitter Email

Prédateur est un métier à risques, et ce depuis la nuit des temps. Dans leurs chasses quotidiennes, les exercices violents auxquels les Carnivores se livrent pour capturer leurs proies sont usants, et ils sont souvent victimes de traumatismes ou atteints de pathologies chroniques invalidantes. Il peut se faire aussi que leurs victimes les blessent ou que d’autres carnivores les agressent pour leur voler leurs proies. Toutes ces pathologies sont aisément identifiables sur le squelette. Aussi, des chercheurs ont décidé pour les déceler d’analyser les ossements des carnivores piégés à Rancho La Brea, en particulier ceux du tigre à dents de sabre, ce grand carnivore quasi mythique dont il n’existe aucun équivalent dans la faune actuelle, afin aussi de mieux comprendre ses techniques de chasse. Lire plus…

Facebook Twitter Email

Il nous l’avait annoncé lors des dernières rencontres du Dinoblog début juillet. C’est chose faite. Le dernier livre de Jean-Louis Hartenberger est désormais dans toutes les bonnes librairies et autres supermarchés de la culture. Il s’agit d’un choix de 37 chroniques dont la plupart a paru sur la plateforme scilogs du magazine Pour la science alors que d’autres viennent d’ici, du Dinoblog, comme Depuis quand les cachalots ont le melon ? qui donne son titre à l’ouvrage. Lire plus…

Facebook Twitter Email

L’oreille interne du bien nommé Echovenator sandersi (signifie chasseur par écholocation dédié à Sanders) a toutes les qualités anatomiques requises pour percevoir et transmettre les ultras sons (plus de 100 kHz). Ce cachalot fossile vivait à l’Oligocène supérieur voici 24 à 27 millions d’années. C’est la conclusion de l’étude d’un fossile exceptionnel : un crâne très complet trouvé dans les dépôts phosphatés de la Cooper Formation en Caroline du Sud (1).

Lire plus…

Facebook Twitter Email