Le Dinoblog

La paléontologie dans tous ses états, par l'équipe du musée des dinosaures

Catégorie : Nouveautés

Emotion dans les chaumières : Tyrannosaurus n’aurait pas eu de plumes selon un article paru dans le journal Biology Letters qui décrit pour la première fois des traces de peau de T. rex. La belle affaire ! penseront ceux qui n’avaient pas eu connaissance de la passionnante hypothèse selon laquelle T. rex aurait pu en avoir (des plumes…), et ceux qui ont déjà lu ce billet. Pour les autres le choc est immense, le bouleversement à la mesure de leur attachement à un tyrannosaure plumeux. Et l’on se gausse : mais il n’y a que des tout petits morceaux de peaux dans cet article lit-on sur les réseaux sociaux, et sans le moindre doute, tel la première autruche venue, T. rex avait à la fois des plumes et des parties de sa peau recouvertes d’écailles. Voire… Lire plus…

Facebook Twitter Email

C’est dans un coin désolé du Bassin de Pisco, au Pérou, que vient d’être mis au jour l’ancêtre des Baleines à fanons. Le fossile gisait dans des dépôts de rivage du Priabonien (34,4 ma). Pourvu de nageoires antérieures et de pattes arrières rudimentaires, l’animal possédait un museau de dauphin armé de courtes dents coniques espacées. Il débusquait à grand coups de ce butoir les raies et céphalopodes dissimulés dans les sables des fonds marins pour s’en repaître. De fait, il tamisait au travers de son râtelier les proies cueillies lors de ses plongés, comme aujourd’hui le pratique les baleines qui engouffrent et filtrent plancton et krill grâce à leurs fanons. On l’a nommé Mystacodon selenensis : animal qui porte moustaches (les fanons) et dents et fréquentait la Plage de la Lune, près de Pisco (1). Lire plus…

Facebook Twitter Email

Les rencontres du Dinoblog

Voici le programme des conférences des prochaines rencontres du Dinoblog qui auront lieu à Espéraza le samedi 1 juillet à partir de 13 heures :

Ronan Allain – paléontologue – spécialiste des dinosaures – Muséum National d’Histoire Naturelle - Le gros, la brute et les mimos : les dinosaures d’Angeac-Charente. Lire plus…

Facebook Twitter Email

La structure de l’arbre du vivant ressemble-t-elle à la forme biscornue de cet arbre Song ou correspond-elle à la structure fractale de cet arbre mathématique ? Je pencherais pour la première solution.

Rien ne va plus chez les dinosaures ! Voilà que T. rex devient le cousin germain du Tricératops. Quel est le complot à l’origine de cette saga familiale ? Lire plus…

Facebook Twitter Email

Un gros pavé est tombé le 23 mars dans la petite mare de la phylogénie dinosaurienne : les théropodes seraient le groupe frère des ornithischiens. Saperlipopette ! Cela mérite forcément quelques éclaircissements. Votre petite fille de 4 ans pourra vous l’expliquer plus en détail si nécessaire, mais voici 130 ans que l’on classe les dinosaures en deux grands groupes : les ornithischiens et les saurischiens. Les premiers sont caractérisés par un bassin à 4 branches et la présence d’un os supplémentaire à la mâchoire inférieure. Au sein des ornithischiens on distingue les thyréophores (Stegosaurus, Ankylosaurus et consorts), les ornithopodes (Iguanodon) et les marginocéphales (Psittacosaurus et Triceratops). Les seconds ont notamment un bassin à trois branches. Ils comprennent les sauropodes herbivores (Diplodocus et ses amis) et les théropodes carnivores (Tyrannosaurus et tutti quanti). Elémentaire. Lire plus…

Facebook Twitter Email